TEST DE CLASSE SOCIALE

SI LE RESULTAT NE S'AFFICHE PAS, LE TEST EST A FAIRE ICI

Parfois, des personnes se sentent visées par le terme « bourgeois » que nous utilisons dans Frustration. Peut-être qu’on les a déjà affublés de ce titre (qui peut avoir une connotation péjorative dans la langue française) parce qu’ils savent dans quel ordre s’utilisent les multiples couverts d’un restaurant chic, qu’ils ont l’accent de Valérie Lemercier dans les Visiteurs ou qu’ils adorent la voile. N’est pas bourgeois qui veut : le fonctionnement même du capitalisme veut qu’il y ait une minorité de bourgeois pour une majorité de travailleuses et de travailleurs, administrés par une classe intermédiaire faite de sous-bourgeois cadres, ingénieurs et intellectuels. Vos chances ne sont donc pas si élevées.

Notre appartenance de classe n'est pas un détail de nos vies. Elle détermine souvent notre vie sociale, notre "réussite" scolaire, nos choix politiques et nos disputes de couple, quand on vient d'un milieu différent (même Biba le dit). Surtout, la division de la société en classe nourrit le pouvoir de la classe bourgeoise et sa récupération des richesses produites, du fruit de notre travail.

Alors, vous pensez subir ou faire subir ? Un test s’impose :

Votre patrimoine financier :
Nous ne sommes pas un pays de petits actionnaires nombreux. Les 10% les plus aisés possèdent à eux seuls la moitié du patrimoine national.

Votre revenu mensuel :

Pour répondre à cette question, il faut estimer son revenu personnel, même quand on est en couple et en famille et avoir en tête que le salaire net médian en France est de 1789€ par mois. La moitié des Français gagnent moins, la moitié plus.

Votre patrimoine immobilier :

Si 58% des Français sont propriétaires de leur domicile, seuls 13% ont une résidence secondaire, héritée dans 26% des cas. 

Votre vie sociale :
Dans ce pays qui précarise sa classe laborieuse, les ouvrières et ouvriers souffrent davantage de solitude que les cadres. 18 % des ouvriers se sentent souvent seuls, soit trois fois plus que pour les cadres supérieurs.

Votre place dans la hiérarchie sociale :
A la télé, 70% des personnes qu'on nous montre sont cadres et professions intellectuelles supérieures. Dans la réalité, plus de la moitié d'entre nous sont ouvrières ou employés. On est loin de Plus Belle la Vie.

Vos loisirs :
Les loisirs sont socialement situés. Saviez-vous que seuls 8% des Français partaient au ski au moins une année sur deux ? Et non, ce ne sont pas les plus doués mais les plus riches...

Vos croyances personnelles :
"Les pensées dominantes ne sont pas autre chose que l'expression idéale des rapports matériels dominants, elles sont ces rapports matériels dominants saisis sous forme d'idées, donc l'expression des rapports qui font d'une classe la classe dominante; autrement dit, ce sont les idées de sa domination" Karl Marx, l'Idéologie Allemande, 1848

Vos convictions politiques :
Les idéaux politiques ne suffisent pas à se classer socialement, mais sont très révélateurs. Les électeurs LREM sont majoritairement des cadres, ça alors ! Les ouvriers s'abstiennent nettement plus que les cadres, seuls 27% des personnes sondées ont confiance dans le gouvernement en 2020 et 69% pensent que "l'économie actuelle profite aux patrons aux dépens de ceux qui travaillent" selon le baromètre du CEVIPOF.

Votre scolarité :
En France, 18% de la population a un diplôme supérieur à bac+2. L'éducation reste un énorme marqueur de classe. "l'ascenseur social" est globalement une fable : 75% des enfants de cadres sont diplômés du supérieur, contre 22% des enfants d’ouvriers. La bourgeoisie monopolise des grandes écoles qui viennent ensuite légitimer le pouvoir de ses enfants sur nos vies : L’ENA accueille ainsi 4,4 % de fils d’ouvriers et d’employés (deux catégories qui représentent plus de la moitié de la population).

Frustration

GRATUIT
VOIR